C’est le quotidien belge l’Echo qui s’est fait messager de cette information : d’ici 2019, les banquier.ère.s belges auront des passerelles proposées vers les métiers du soin. La raison principale : la baisse drastique des besoins en personnel dans les groupes bancaires en Belgique, et les besoins en soignants toujours plus important. Un accord de transfert a été signé entre la majorité des syndicats du secteur bancaire et du secteur de la santé. Le principe ? Inciter les collaborateurs à changer de métiers en leurs proposant le financement de la formation, pour limiter les licenciements.

Cette idée, intéressante car permettant d’éviter de passer par la case chômage, peut nous questionner néanmoins sur les professions du care & du cure : peut-on avoir envie de devenir infirmier comme on devient banquier ? Car si ce projet de transfert de collaborateurs peut nous permettre enfin de sortir de cet éternel argument de la vocation, on est quand même en droit de se demander si ce genre de transfert réussira à porter le métier vers le haut.

Au final, on est aussi en droit de s’interroger sur l’idée de base : tout le monde peut-il devenir soignant ? Et si ce n’est pas le cas pourquoi ?

Soutenez nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *